Rechercher
  • Laurence Olivier

Cycle Octopartite - Samain

Mis à jour : 3 nov. 2019

Le cycle Octopartite représente le calendrier celtique, en lien avec notre calendrier actuel. Il se compose de 8 périodes, associées aux 8 planètes. Quatre de ces périodes sont de nature solaire, liées aux solstices d'hiver et d'été et aux équinoxes de printemps et d'automne. Les quatre autres périodes sont intermédiaires et de nature lunaire : Samain, Imbolc, Beltaine et Lugnasad. Elles sont liées aux évènements de la vie terrestre.

Les fêtes d'équinoxe et de solstice étaient bien présentes chez les celtes. Elles étaient simplement représentées un peu plus en retrait, par la présence des quatre "creux" situés sur les diagonales (voir le schéma ci-dessus).

Ces fêtes astrologiques ( équinoxes et solstices) avaient une nature plus sacrées et étaient plutôt l'apanage des druides et des chamans et non celui du peuple.

Le cycle commence durant les 3 jours de Samain qui signifie « Réunion » (du 31 octobre au 2 novembre).

Durant cette période, toutes les forces de la nature sont descendantes et convergent vers le centre de la Terre. Ce moment ou tout meurt dans la nature est symbolisé par l’extinction du feu, puis par son ré-allumage.

Pendant ce moment où le feu est éteint et où nous sommes plongés dans l'obscurité la plus complète, cela nous permet de ressentir et prendre conscience de l'absence de la Lumière, de la réalité et de la consistance de la Nuit, ainsi que de notre nuit intérieure.

Ensuite, par le feu ré-allumé dans cette obscurité, nous pourrons percevoir notre Feu intérieur renaissant.

Chez nos ancêtres gaulois et celtes, Samain est d'abord un temps hors du temps, reliant l'année qui s'achève à celle qui va commencer. A cette période de l'année, le voile est atténué entre les deux mondes, visible et invisible.

Nous préparons notre âme à cette mise en relation avec les autres dimensions et aussi avec nos défunts. Ce moment hors du temps est aussi un seuil entre l'ancienne et la nouvelle année.

Il nous permet de nous débarrasser de ce qui nous entrave, de nos "branches mortes".

Chacun peut prendre conscience qu'il est relié au grand tout et à tout l'univers, et que la mort n'est qu'un changement d'état, l'âme quittant le corps qui perd ses fonctionnalités, mais demeurant vivante, rejoignant le monde ancestral, un temps plus ou moins long avant une prochaine réincarnation.

Le Mystère de Samain n’est pas la mort, mais la vie en transition, immortelle et infinie.

C’est une fête de passage d’une année à l'autre et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux.

Samain est le début de l’attente, la période de repos nécessaire au retour de la vie.

Nous allons arriver dans l’hiver alchimique période temps entre Samain et le solstice d’Hiver.

Spirituellement et symboliquement, c’est le moment de réfléchir à l’année écoulée, de faire le bilan de ce que nous avons accompli et de ce qui nous reste à faire, mais aussi de récupérer pour entamer sainement la nouvelle année. C’est également le moment d’accepter nos peurs, nos doutes, de faire des concessions pour recommencer l’année sur des bases saines.

Ce n’est pas en s’inondant de lumière que l’on parvient à chasser le noir, mais en prenant conscience de son existence.

Samain nous permet de prendre conscience de nos peurs et de nos faiblesses pour les transcender.

Durant une bonne semaine il est bon de rester tranquille pour faire le point sur ce qui est encore utile de préserver ou de lâcher.

C’est un temps pour prendre conscience des attachements qui sont les nôtres.

Samain est le grand tournant, c’est une fête centrale et fondamentale de la mort à nous-même.

Samain est un temps pour réfléchir, pour revenir sur l’année qui vient de s’écouler, pour accepter un phénomène de la vie qui échappe à notre contrôle mais aussi pour porter une forme d'espoir car le cycle continue.

La nouvelle lumière n’est pas encore là puisqu’elle apparaît au Solstice d’Hiver, au moment de la Nativité.

Pour résumer, je dirais que :

- Samain arrive toujours comme un moment de confusion, de perte de repères.

- C’est le temps du lâcher prise.

- C’est le temps où s’ouvrent les portes entre les différents mondes, où les énergies passent facilement du visible à l’invisible et vice et versa.

- C’est le temps des ouvertures, de tous les possibles dont la thématique de la mort à soi-même.

- C’est le temps de la transformation.

- C’est donc un moment très important de l’année qui nous donne l’occasion de faire l’inventaire de ce dont nous n’avons plus besoin et ainsi de changer.

- C’est le moment où se termine un cycle et où un nouveau débute.

- C’est un temps pour prendre conscience des attachements qui sont les nôtres.

- Nous entrons dans la période qui porte en elle la thématique de la mort et de la renaissance, si important pour le signe du Scorpion.

- C’est un temps d’hyper conscience, d’écoute intérieure.

- Cela prend du temps, avec en premier lieu le désinvestissement de l’énergie de l’année courante et en deuxième lieu, la préparation à la nouvelle année.

Bon passage à vous !

A tout bientôt,

Laurence Olivier


0 vue

Me contacter

Sur rendez-vous au :

Tel. 06 24 91 88 38

contact.olivea@gmail.com

  • Facebook - White Circle

Rendez-vous

Sur place

À Pau au 9, rue solferino

À distance :

Par skype ou par téléphone

© 2019 Olivea - Laurence Olivier. Créé avec amour par Prescillia Alliot - www.joyacom.com